Découvrez le Japon hors des sentiers battus

Voyage

Tōshijima

Photo : Nakano Akihiro, vue depuis du port de Wagu de l’île de Tōshijima

Voici enfin le moment pour commencer à vous parler de l’île de Tōshijima de Toba. C’est la plus grande île de la municipalité et c’est une escapade que je recommande si vous voulez voir de plus prêt tout ce qui a trait à la vie des pêcheurs. L’île est divisée en trois quartiers Tōshi, Wagu et Momotori . Pour faire le tour de l’île, c’est possible à pied mais ce que je vous conseille c’est de le faire en vélo. Vous pouvez vous rendre sur l’île en ferry avec un vélo et l’astuce c’est d’arriver au port de Tōshi et de repartir au port de Momotori ! La descente entre Wagu et Momotori en pleine forêt est très agréable.

 

Les photos ci-dessous vous montre les quartiers de Tōshi et Wagu.

 

 

Cette île mérite plusieurs articles à elle seule car elle est chargée d’histoire et de tradition comme par exemple le neyakoseido (寝屋子制度) . Si je résume très rapidement, c’est un système où des jeunes hommes sont pris en charge par une communauté de pêcheur à partir de leur 15 ans pour leur apprendre la pêche et la philosophie de vie de l’île. Cette tradition remonte à l’époque d’Edo (1603–1867).  Avant ce système existait un peu partout dans la péninsule d”Ise Shima. Aujourd’hui on le trouve seulement à Tōshi.

 

Un autre exemple, toujours dans le quartier de Tōshi, est la marque noire maruhachi (マルハチ). C’est un  chiffre 8 entouré, que l’on aperçoit sur les portes des habitations et des commerces. Il est tracé avec le charbon du sanctuaire hachiman de l’île afin d’éloigner les mauvais esprits.  

 

Et maintenant place aux images !

 
Photo : Nakano Akihiro
 

En arrivant au port de Tōshi, mon conseil est de vous perdre dans les petites rues et d’essayer de repérer  la marque maruhachi sur les portes.

Photo : Nakano Akihiro. Un pont rouge mène au sanctuaire hachiman (八幡神社)
Sur les ports vous verrez sécher des filets colorés mais aussi peut-être des algues. L’île de Tōshijima produit notamment de l’algue wakame qui est certifiée avec un éco-label (MEL) depuis 2019. Sur la photo on  peut voir du mekabu c’est la partie qui compose le pied de l’algue wakame.
Photo : Nakano Akihiro.  Une des vue à ne pas manquer, la plateforme de Rayfield (天望山レイフィールド) avec une vue panoramique sur l’île.

Elle est quelque peu cachée par un océan de verdure. Une fois à Wagu (和具), il vous faudra prendre la direction de la forêt et bien dépasser le collège de Tōshi (鳥羽市立答志中学校), ensuite vous trouverez un sentier dans la forêt sur la gauche et après quelques minutes, vous atteindrez la plateforme. Depuis la plage de Wagu il faut compter entre 20 et 25 min de marche.

Chose plutôt rare à Toba on peut apercevoir des voiliers dans le port de Toshi. 

 

En ce moment on a l’impression de profiter de l’île et des lieux rien que pour soi, mais il me tarde de voir comment seront les plages et les ports en plein été.

Share on twitter
Share on whatsapp
Share on reddit

Autres articles

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ecotourisme : main dans la main avec les habitants

Avec Mme Kiku Ezaki, pionnière dans l'écotourisme pour la région d'Ise-shima, nous parlons gestion des ressources et protection environnementale. Quel rôle son entreprise de guides accompagnateurs joue dans la région et au Japon ?
Photo 1

Un musée pour comprendre le lien entre les hommes et la mer

Voici un musée qui mériterait d'être mieux connu du public. Ce dernier s'intéresse au lien qu'entretienne les hommes avec la mer, et c'est juste passionnant.
Décembre : 水仙(すいせん)Narcisse à bouquet

Sugashima

Sugashima offre une belle vue sur la baie depuis son mont Oyama. Cest a un port important de la région, et un lieu clé pour les plongeuses ama. Une partie de l'île est destinée a l'extraction de péridotite.